« C’est moi, c’est Lola, celle qui rit à tout propos, celle qui dit l’amour c’est beau  » : c’est avec ces mots et sur une mélodie signée Michel Legrand qu’Anouk Aimée illumine de sa présence le restaurant La Cigale dans Lola, premier film de Jacques Demy et début d’une riche collaboration entre le réalisateur et le compositeur (Les Demoiselles de Rochefort, Peau d’âne, Les Parapluies de Cherbourg…).
Cinquante-cinq ans plus tard, Michel Legrand va retrouver la place Graslin, la Cigale et l’Opéra de Nantes pour un récital exceptionnel consacré à ses plus grandes musiques de film. Beaucoup de scènes cultes de cinéma portent sa signature sonore : le merveilleux madison hypnotique dans Bande à Part de Jean-Luc Godard, la scène de répétition dans Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda… Michel Legrand et le cinéma, c’est également 3 oscars (Un été 42, L’affaire Thomas Crown, Yentl) et des collaborations avec Henry Mancini, Quincy Jones ou Barbara Streisand.
Ce concert est l’occasion rare de retrouver celui qui fut le compagnon de route des plus grands jazzmen (de Miles Davis à Bill Evans en passant par Chet Baker ou John Coltrane) en tête-à-tête avec son piano.