Accordéoniste de renommée internationale, récompensé aux Victoires du jazz en 2014 et 2015, Vincent Peirani a renouvelé le langage de son instrument en lui donnant une dimension cosmopolite et en l’utilisant à rebours de son image vieillotte.
Après de multiples collaborations en duo (Émile Parisien, Michel Portal, François Salque), le musicien se lance dans une nouvelle aventure avec ce trio.
À l’image du Joker – élément décisif dans les jeux de cartes qui peut remplacer n’importe quelle autre carte – chaque musicien peut prendre la place de l’autre, créant ainsi des interactions inspirantes qui sont le moteur de cette formation sans leader. Complémentaires ou en opposition, toujours en mouvement et parfois imprévisibles, les jazzmen jouent et s’autorisent toutes les passerelles : un souffle d’accordéon nous emmène de riffs de guitare en accords klezmer, en passant par des ambiances élégantes à la Sergio Leone…


Vincent Peirani : accordéon
Federico Casagrande : guitare
Ziv Ravitz : batterie

_
Rencontre avec les musiciens à l’issue du concert animée par Henri Landré (explorateur sonore)